La Garnache. Le 5e Salon de sculpture rassemble les oeuvres de huit artistes renommés, venus de toute la France. L’association Art’Emotion accueille les visiteurs jusqu’au 12 novembre.

« Nous voyageons partout pour visiter des expos, des centres d’art, des musées… C’est comme cela que l’on repère des artistes. » Raymond et Martine Barreau, à la tête de l’association Art’Emotion, organisent le 5e salon de sculpture à l’espace Jacques-Prévert, de La Garnache. Huit artistes renommés y exposent leurs oeuvres pour deux semaines.

Dans le fond de la salle, une multitude de lignes pendent d’une grille, accrochée au plafond. Sur chacune d’entre elles sont accrochés de nombreux poissons de verre de la taille d’une main. Cinq mille, pour être exact. Marcoville, auteur de cette oeuvre, explique que chaque poisson a été découpé « dans du verre froid plongé dans l’eau, afin qu’il n’éclate pas».

Le septuagénaire ne travaille qu’avec du matériel de récupération. Il veut montrer que tout peut être recyclé en oeuvre d’art. « Aller jusqu’au bout de l’invraisemblable », tel est son credo, qu’il enseigne à des écoliers partout en France. Pour lui,« il faut s’initier à l’art quand on est encore jeune. Une fois adulte, c’est trop tard. »

Des animaux grandeur nature

Plus de sobriété du côté de Philippe Le Ray. Ce sculpteur breton travaille l’acier et l’inox à la forge« pour que le métal donne le meilleur de lui-même ». Ainsi, son Infini est une représentation du ruban de Möbius, une figure géométrique complexe qui tient son nom de son inventeur.

Lignes, cercles, triangles… Philippe Le Ray s’intéresse aux formes simples « qui existent dans la nature, sous forme minérale, végétale, animale ou humaine ». Ses pièces sont singulières, mais l’artiste préconise de « regarder au-delà de l’image et de se concentrer sur ce qu’elles font ressentir ».

Huit artistes, huit univers. Les scènes de vie en terre cuite de Fanny Ferré côtoient les animaux de bois grandeur nature de Jürgen Lingl-Rebetez; eux-mêmes tiennent compagnie aux personnages en papier mâché de Michel Mazet. Les bronzes et résines colorés de Françoise Abraham, les déchirures sous plexiglas de Bernard Alain Brux et la ferraille cabossée de Bernard Nicolas sont aussi à découvrir.

Charlène TORRES

Du 4 au 12novembre, tous les jours de 9 h à 19 h, espace culturel Jacques-Prévert, La Garnache. Entrée libre.

%d blogueurs aiment cette page :